Les sneakers sont une alternative de choix entre une paire de souliers classiques comme des richelieu ou des derbies.

Elles présentent l’avantage du style et d’une certaine qualité pour peu qu’on sache la reconnaître alors que de plus en plus de choix venant de différentes marques et maisons infiltrent le marché déjà très concurrentiel. lol

Le mot sneaker ne désigne en réalité qu’une simple paire de baskets, ou de trainers en anglais. La mode s’est lancée depuis la relance des Converse au milieu des années 2000, où plusieurs maisons ont voulu avoir leur part du gâteau, créant des modèles de plus en plus colorés, de plus en plus fantaisistes.

Les plus grandes maisons se sont ensuite intéressées à ce produit en créant des modèles plus élégants, de meilleure qualité grâce à un choix de peausseries d’excellentes tanneries, et une durabilité accrue comparée aux anciennes paires faites en toile, qui se désolidarisait très vite de la semelle montée en simple collage.

Afin de bien discerner un modèle de bonne facture d’un autre, petit guide à l’achat:

La qualité

Le montage. Comme pour les souliers classiques, le montage détermine 70% de la durabilité du produit.
A l’inverse d’une paire classique, les sneakers sont quasiment toujours montées en cousu blake, mais surtout en collé.

Le montage collé est par définition bien moins durable. Il suffira seulement d’une trentaine de ports pour voir une partie de la semelle se décoller.

On reconnaît un montage collé par le fait qu’il n’y a pas de couture de solidarisation sur le côté de la semelle.

Le montage Blake, connu aussi sous le nom de cousu rapide, est bien plus qualitatif. Présentant donc une couture sur tout le tour du pied, on choisira ses sneakers dans le même esprit qu’une paire de souliers: solidité, serrage, et Les sneakers doivent être avant tout confortable car l’usage est d’origine sportive. Les choisir serrées à l’achat reste cependant la garantie que le cuir se détende correctement. On fera donc attention à ne pas chercher le confort ultime au premier essayage car celui ci apparaîtra après trois ou quatre port, après avoir “cassé le cuir”.

On voit donc la couture faire le tour du pied, garantissant une solidité, surtout là où le pied se plie pendant le déroulé de la marche.

Lanvin, propose des sneakers très qualitatives. De 300 à 500€ pour des modèles non montants, la qualité du cuir, mais aussi son niveau de travail réalisé, comme sur ce modèle Kilim, justifient un prix plus élevé. Le montage est très bien réalisé, les doublures sont également en cuir, et point fort de la maison, une semelle gomme proprement indestructible. En terme de style, la paire possède l’avantage d’un design passe partout, selon la couleur, on la portera avec un jean, un chino, ou même en short (à condition de ne pas mettre de chaussettes bien sûr). On pourra se permettre de porter une veste, un cuir, ou même un caban voire pardessus.
C’est un modèle dont la réussite phénoménale est due à sa versatilité, sa qualité, et surtout une déclinaison de couleurs, de peaux, et de travaux différents.

Attardons nous sur le style quelques instants.

A éviter:

– Les choisir chargées en design, qui créent un effet trop lourd et ne subliment jamais une tenue.

– Les lacages épais, trop lourds pour l’oeil, il annule tout le style de la paire. Cela vaut pour les lacets multicolores.

-Les semelles trop fines ou trop épaisses. Les premières promettent un effet cheap, les secondes un côté bottes d’astronautes.

A préciser quand même, dans le cas des semelles fines proposées par Bexley, que celles-ci seront justifiées pour l’été (on y reviendra). Portées sans chaussettes, elles offriront l’avantage d’un look décontracté, très sprezzatura, c’est à dire faussement négligé.

Probablement le style à éviter le plus, les sneakers hybrides.

Crées au départ pour le confort des personnes travaillant en bureaux, et n’ayant donc pas réellement besoin de confort au même titre qu’une personne qui fournissait un effort physique réel, elle a pourtant percé et habillé bon nombre de pieds au cours des dernières années.

Elles apportent, il est vrai, plus de confort, mais au compte d’acheter des sneakers, autant en choisir de vraies, ou bien des souliers. Bien construits, et avec la patience de quelques ports, il seront tout autant, si ce n’est plus. On ne reviendra pas sur le style et la noblesse qui les vrais souliers proposent.

Les sneakers répondent aux mêmes règles que les souliers classiques, la couleur et le style étant parfois versatiles comme une paire de brogues, ou parfois pas du tout, comme les richelieu.

On choisira donc avec attention et connaissance de cause une paire adaptée au style que l’on souhaite créer. Une paire de sneakers Lanvin ira parfaitement à une tenue simple, mais pas à un costume, les deux étant antinomiques. On peut par contre très bien porter celles-ci avec une veste classique à la quelle on associera un chino, ou un jean.

L’été, on privilégiera les sneakers montantes en toile. Leur côté léger et respirant sera parfait pour mettre en évidence le côté détendu de la tenue.

Et si vous souhaitez bénéficier d’une expertise pour l’achat de vos sneakers, faites nous confiance !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *