Choisir une chemise – seconde partie

Choisir une chemise – Le casual et le chic

Après vous avoir aidé à bien choisir une chemise, pour un usage professionnel, intéressons-nous aux chemises « casual » et chic. Parce que vous partagez votre temps entre vos bureaux et vos loisirs, vous ne voulez pas porter le même type de chemise tout le temps. Que vous ayez besoin d’une chemise pour installer vos quartiers d’été à la terrasse des cafés ou pour une soirée formelle, nos personal shoppers vous proposent un tour d’horizon des possibilités qui s’offrent à vous.

 

Casual

Vous n’avez pas oublié les recommandations essentielles de notre premier article sur les chemises : le col ne sera ni trop serré ni trop lâche (un doigt s’y glisse aisément), la couture d’épaule s’arrêtera à l’extrême pointe de votre articulation, la coupe s’adaptera à votre corpulence pour éviter tout surplus / manque de tissu. Ces règles ne changent pas ! Heureusement, nos relookeurs ont plus d’une carte à leur jeu pour se jouer de la forme de votre chemise, de ses détails et de sa matière.

Une chemise casual se portera dans un cadre… casual. Jusque là, nous ne devrions avoir perdu personne. Cela veut dire que vous allez enfin pouvoir sortir le bas de votre chemise de votre pantalon. Avouez que lorsque les franches chaleurs s’installeront dans les rues, nous serons tous ravis d’échapper à l’étuve. Pour bien porter la chemise hors du pantalon, sans avoir l’air d’avoir enfiler une chemise de nuit, une seule solution : choisir une chemise plus courte. Facile non ? Une chemise business sera plus longue car le bas ne devra pas s’échapper de votre pantalon lorsque vous lèverez les bras. La chemise casual s’arrêtera entre le premier tiers de vos fesses. On peut prendre un petit risque à assumer en portant une chemise volontairement « oversized » qui tombera un peu plus bas, ce que nous déconseillons aux débutants cependant.

Chemise qui se portera très bien également avec une veste et une cravate. On reste cela dit dans un registre très détendu.

 

Looks réalisés par Bonne Gueule. On ne saurait que trop vous conseiller d’essayer leurs produits, d’excellente facture et qualité. Ils offrent un look décontracté, et résolument stylé. Votre serviteur a lui même succombé à la chemise chambray.

Le col officier se distingue par l’unique présence du pied de col sans boutonnage central. À porter sans cravate, il s’intégrera parfaitement à une tenue estivale. Contrairement au col Mao, qui ne remonte jamais sur la gorge, le col officier sera porté aussi haut qu’une chemise à col classique. Vous pourrez aussi expérimenter avec nos relookeurs les cols cassés ou inversés…

Col Mao:

 

Col Officier

 

Le boutonnage est un autre aspect où nous pouvons intégrer une touche de fantaisie (dans le respect du bon goût toujours). Bouton en bois ou boutonnage à mi-longueur placeront vos chemises comme des pièces fortes de votre garde-robe, tout en renforçant la spécificité votre style.

De la matière (denim, lin, flanelle de coton) aux motifs (vichy, madras, paisley), vous aurez une large latitude pour être élégant, racé et confortable. Le chambray est l’un de nos coups de coeur. Il s’accommode aussi bien – en fonction de la coupe de la chemise – à un look très masculin ou au port sous une veste. Les chemises en lin nécessiteront un oeil attentif pour vous éviter la sempiternelle chemise – voir chemisette (oui, mais à choisir impérativement avec les manchettes avec peu d’ouverture  !- « parachute ». Les motifs seront également vos meilleurs amis. Pour le lin, on vous conseille vivement le Madras ou gros carreaux aux couleurs chaudes.

 

Enfin, est-il utile de rappeler que oui, vous pouvez retrousser vos manches. Et n’oubliez pas d’accorder les couleurs de votre nouvelle chemise en madras aux autres éléments de votre tenue. Si vous avez un doute, nous serons toujours là pour vous aider.

La chemise chic

Que vous ayez la chance d’être invité à une soirée cocktail ou  black ou white-tie, il est temps de choisir une chemise raffinée. Complément essentiel d’une tenue formelle, la chemise sera toujours blanche. Le blanc est l’apanage de ceux qui n’ont pas à travailler la terre et donc, qui n’ont pas à craindre de flétrir l’immaculée de leur tenue. On veillera donc à ne pas mettre n’importe quelle chemise, encore moins si celle ci est légèrement colorée à cause des nombreux lavages.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous, notamment en terme de boutonnage et de plastron. Vous pourrez choisir, par exemple, une patte de boutonnage cachée : les boutons sont masqués par un repli de tissu blanc.

Dans le cas où vous voudriez souligner la ligne verticale marquée par l’ouverture de votre veste et de votre noeud papillon, vous pourrez également opter pour des boutons noirs.

 

La chemise pourra être agrémentée d’un plastron, qui soulignera les lignes de votre torse. Le col pourra être rabattu ou cassé, selon la typologie de votre cou.

Autre alternative, qu’on pourra se permettre seulement lors de soirées formelles ou d’affaires, c’est à dire non cérémoniales, nous avons le col club (ou Claudine).

Il naît à Eton au milieu du 19ème siècle. Ses coins arrondis peuvent créer un effet très intéressant pour les visages aux traits fermes. Il se porte obligatoirement avec une cravate.

 

Dans la troisième partie, nous vous proposerons une sélection de nos chemises préférées ainsi qu’un panorama des détails d’aficionados qui rendent l’univers de la chemise si passionnant.

About the Author Tom

follow me on:

Leave a Comment: