Choisir une chemise – les basiques

Après vous avoir guidé vers le costume idéal, les beaux souliers et les speakers stylées, penchons-nous un instant sur la chemise. La chemise est au vestiaire masculin ce que les pasta sont à la gastronomie italienne. Vous en trouverez de toutes les sortes, accommodées à toutes les sauces. La chemise est l’élément versatile de votre garde-robe par excellence. À la fois must-have et pièce forte, votre chemise accompagnera ou structurera votre tenue. À chaque usage sa chemise. Passons en revue les critères essentielles d’une sélection juste. Nous aborderons les détails et autres plaisirs de connaisseurs dans un prochain article.

Généralités

Que vous portiez votre chemise sous un costume ou assortie à un blazer et un jean, certaines règles sont immuables pour tout homme soucieux de son apparence. Commençons par le col : celui-ci ne doit être ni trop serré ni trop lâche. Dans le premier cas, il serait rapidement inconfortable, dans le second cas, l’harmonie de la ligne reliant le sommet de votre tête à votre dos serait rompue. Nous considérons qu’un doigt, voir deux, devraient pouvoir être glissés entre votre peau et le tissu. De plus, les deux pointes de votre col devraient être recouvertes par le revers de votre veste. Cette dernière règle peut-être enfreinte par ceux qui savent y faire.

La couture de l’épaule devra s’arrêter à l’extrême pointe de votre articulation. Ni avant, ni après. Une épaule trop courte vous donnera l’air d’avoir grandi trop vite. Une épaule trop longue cassera tout dynamisme et vous donnera une silhouette molle. Enfin, une belle chemise sera pour vous comme une seconde peau. Nous chercherons donc à éviter un surplus de tissu que cela soit dans le dos, autour du torse ou sur les bras. Une chemise se porte à fleur de peau, pas comme une montgolfière que vous auriez jetée sur vos épaules. Nous nous concentrerons donc sur des coupes cintrée à semi-cintrées qui allongent la silhouette et souligne la construction des épaules. Si l’on présente de l’embonpoint, on se tournera de préférence vers une coupe plus droite (plus droite ne signifie pas trop grande. La chemise sera juste moins cintrée sur les côtes.)

Quelle chemise dans le cadre du travail ?

 

Question essentielle mais vaste tant le champ des possibles est large. Nos personal shoppers ne vous sélectionneront pas le même produit selon que vous soyez créatif, artisan ou cadre du tertiaire. Cependant, quelque soit votre catégorie professionnelle, chaque détail compte pour faire bonne impression. Votre apparence sous-communique votre capacité à mener à bien vos projets et vos compétences. Explorons quelques pistes pour un sans-faute.

Parlons d’abord cols (car il y a beaucoup à dire). Élément de transition entre votre visage et votre costume, il se décline en de multiples formes. Nous nous concentrerons sur deux must-have: le col français (dit classique) et le col italien (dit cut-away). Le col français se caractérise par une ouverture raisonnée du col et une largeur des pointes comprise entre 6 et 7 cm. Aussi à l’aise avec ou sans cravate, ce col convient particulièrement aux visages ronds et aux cous courts. Si vous le choisissez à votre taille, vous ne pourrez pas faire de faute de goût. Si vous souhaitez corser votre tenue, le col anglais représente une alternative pointue.

Le col italien est au moins aussi répandu que le français. Son ouverture plus importante exigera un noeud de cravate plus large. Il est particulièrement apprécié des visages allongés voulant apporter une touche de sprezzatura à leur allure, tout en restant dans les clous.

Petit détail ayant son importance (comme l’écrivait Roland Barthes, c’est dans le détail que se fait la distinction et le qualitatif), vous veillerez à choisir une chemise suffisamment longue pour pouvoir lever les bras sans que cette dernière ne sorte de votre pantalon. Une chemise business ne se porte que rentrée dans son pantalon.

Concernant la couleur, nous éviterons les chemises aux rayures trop larges (maximum 0,5 cm), aux couleurs trop vives et aux motifs épais. Privilégiez toujours des couleurs solides (blanc, bleu pâle, rose pâle et vert pâle) ou des motifs fins (rayures, points, carreaux). Cela vous permettra d’assortir votre chemise au reste de votre tenue sans commettre d’impairs. Pensez également aux motifs crées par la trame du tissu (chevrons, pinpoints…). Enfin, ne négligez pas la nature du tissu qui distinguera souvent une chemise bas-de-gamme d’une chemise de qualité. Popeline, Twill, Pinpoint ou Oxford, ces tissages de coton vous offriront tenue et élégance.

Dans la seconde partie, nous verrons à quels détails se fier pour discerner une chemise de qualité. Hirondelles, gorge cachée poignets et pattes de cintrages n’auront plus aucun secret pour vous.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *